08.03.2022 | Infos société

La relève PB Swiss Tools à la chasse aux médailles aux WorldSkills!

Dario Flükiger effectue sa dernière année d’apprentissage comme automaticien chez PB Swiss Tools et avec sa médaille d’or remportée au Championnat suisse des métiers, il fait partie des meilleurs de sa discipline. Avec son collègue Adrian Mathys (Actemium), cet excellent athlète technique convoite désormais les podiums internationaux et se prépare rigoureusement aux WorldSkills. Il y a quelques jours, les deux automaticiens talentueux ont mis leur niveau de formation déjà très solide à l’épreuve lors d'un entraînement public au Gäupark Egerkingen.

De l’Emmental en passant par l’uptownBasel jusqu’à Shanghai – le 12 octobre 2022, c’est l’épreuve du feu!
Pour l’instant, notre équipe nationale s’entraîne encore à domicile. Après la première phase d’entraînement chez PB Swiss Tools, Dario et Adrian se préparent maintenant trois jours par semaine au campus de l’innovation uptownBasel. Comparée aux préparatifs d’autres délégations étrangères, l’intensité des entraînements de l’équipe suisse reste bien modeste. Certaines équipes nationales s’entraînent en effet six à sept jours par semaine pendant toute une année et 10 heures par jour! Du 12 au 17 octobre 2022, nos athlètes professionnels fédéraux rencontreront cette forte concurrence internationale de 85 nations à Shanghai.

Une préparation extrêmement professionnelle avec des entraînements et des compétitions en public 
Pour que l’équipe nationale suisse s’habitue au niveau international, nos athlètes professionnels sont préparés à se produire à Shanghai par une équipe d’entraîneurs très rodée. Le chef de mission, Olivier Habegger, a déjà officié trois fois comme responsable de délégation pour les championnats du monde des métiers et connaît donc sur le bout des doigts les exigences et le niveau demandés. La préparation aux WorldSkills comprend des entraînements publics dans un centre commercial et au Technorama, ainsi qu'un concours international avec les autres pays D-A-CH. Lors de cette compétition en conditions presque réelles, nos athlètes professionnels peuvent non seulement se mesurer à d’autres nations industrielles reconnues, mais aussi nouer des contacts avec d’autres participants germanophones.

Un entraînement en public de deux jours exigeant au centre commercial Gäupark Egerkingen
L’exercice créé de toutes pièces par l’entraîneur Nicolas Godel, la construction et la programmation d'une installation d’emballage miniature, était complexe et jalonné de pièges. Normalement cette tâche prend trois jours, mais nos athlètes professionnels n’en avaient que deux pour en venir à bout. N. Godel y avait ajouté deux autres obstacles: dans le matériel à disposition, les athlètes avaient un indicateur de pression qui ressemblait parfaitement à un détecteur de vide. Sans oublier que la configuration mise à disposition au début du logiciel de commande ne convenait pas vraiment au paramétrage. «C’est grâce à ce genre de mises en situation que les jeunes professionnels apprennent à se poser des questions à chaque étape et à intégrer l’impossible dans la recherche de défauts», c’est ainsi que l’entraîneur justifie les pièges qu’il a glissés dans l’exercice.  

Exercices proches de la pratique et déroulement authentique du concours
Les critères d’évaluation sont très variés: 

  • fonctionnement et programmation irréprochables
  • créativité de la solution
  • qualité de la construction et du câblage
  • propreté de réalisation 
  • sécurité et efficacité du système 

L’entraîneur Godel a préparé un exercice en public le plus proche possible des conditions réelles. Des discussions au briefing en passant par la notation, tout était en anglais. Même les rituels autour du concours ont été respectés à l’identique. L’exercice, à savoir concevoir, construire et configurer une installation pour l’industrie de l’emballage, était très proche de la tâche demandée lors de la dernière édition. Des pots différents devaient être équipés de couvercles de plusieurs couleurs en fonction de la commande respectivement lancée sur la console de commande. Le système devait détecter correctement la couleur et la taille des couvercles ainsi que le type d’emballage et assembler les composants avec précision. En cas de chargement incorrect par les magasins, les mauvaises pièces devaient être rejetées et triées. En effet, pendant l’évaluation, le jury simule aussi des dysfonctionnements et vérifie si l’installation réagit correctement.

Créativité, rapidité et précision comme facteurs de réussite importants
Le concours est toujours aussi un contre-la-montre. Mais nos jeunes athlètes de l’automation ont parfaitement maîtrisé l’aspect temps. Les jeunes talents ont ainsi remis l’installation 5 minutes avant la fin du compte à rebours au jury. «Grâce à leur précision et au code de couleurs, les outils de PB Swiss Tools offrent un avantage dès le montage. C’est tout simplement: Work with the best», dit Dario Flükiger. «Quand chaque seconde compte, je trouve merveilleux de toujours avoir le bon tournevis à portée de main pour fixer et ajuster les composants rapidement et précisément sur les rails supports. Et sur cette installation miniature, je dois dire que nos clés mâles coudées de 30° avec tête sphérique nous facilitent vraiment le travail quand il s’agit de serrer des vis à six pans creux.» 

En route pour une médaille: un effort énorme pour les athlètes, leurs proches, l’employeur et les sponsors.
L’éventail des efforts et contraintes acceptés par les athlètes est large: de l’ER remise à plus tard en passant par un décalage de la date de début des études jusqu’à plusieurs nuits loin de chez eux chaque semaine pour s’entraîner. Mais nos athlètes sont bien entourés. Les employeurs s’engagent en continuant à verser le salaire. Les familles, des frères et sœurs aux grands-parents, font aussi tout ce qu'ils peuvent pour soutenir le projet. La dernière équipe qui a remporté l’or avait marqué 98 points sur 100 possibles. Les résultats des vainqueurs ressemblent donc beaucoup à ceux d'un skieur: le moindre centième compte! Et il ne faut pas oublier le facteur chance. C’est ce que nous, chez PB Swiss Tools, nous souhaitons à Dario Flükiger et son collègue pour leur grande apparition à Shanghai.    


À l’avenir aussi, PB Swiss Tools va continuer à miser sur des jeunes talents, comme le vainqueur des SwissSkills Dario Flükiger, qui représentera la Suisse aux WorldSkills en automne. 


Malgré les nombreux visiteurs du centre commercial Gäupark à Egerkingen, Dario Flükiger et Adrian Matthys ne perdent pas de vue leur travail.

#Automation #WorldSkills #SwissSkills #Automaticien #PBSwissTools #WorkWithTheBest #Gäupark #DarioFlükiger #AdrianMatthys #Actemium
 

Share this article
Share Tweet Share Email
Visit
S'abonner à la newsletter